3.000 m² de panneaux solaires supplémentaires à Molenbeek Un investissement durable et rentable

La commune de Molenbeek-Saint-Jean installera l’an prochain 2.000 panneaux solaires, soit une superficie de 3.000 m², sur les toits de trois bâtiments communaux, parmi lesquels la piscine Louis Namèche, grande consommatrice d’énergie. Grâce à cette initiative, la commune réalisera non seulement une épargne financière et une économie d’énergie conséquentes, mais elle pourra également percevoir des montants de loyers, tout en utilisant gratuitement elle-même l’énergie produite par ces nouvelles installations. Molenbeek-Saint-Jean, qui figure parmi les communes les moins riches du pays, apportera de la sorte sa contribution au programme de réduction des émissions de CO² à Bruxelles, tel que prévu par les objectifs européens. Pour ce qui concerne le financement des installations, la commune agira selon le principe des tiers-investisseurs. Rappelons qu’en 2015, 731 panneaux solaires (1.170 m²) avaient déjà été installés à Molenbeek.

 

Les nouvelles installations viendront donc compléter celles qui ont été placées en 2015. Molenbeek avait à l’époque installé des panneaux solaires sur cinq toits de bâtiments communaux (le hangar de la rue de l’Intendant, le service des Plantations et les Ecoles communales 5, 10 et 13). En un an, les panneaux avaient permis de récupérer autant d’énergie que celle consommée par 60 à 100 ménages sur une même période, ce qui a réduit la facture d’électricité de 16.000 euros. En 2018, 2.000 panneaux supplémentaires seront placés sur les toits de la piscine Louis Namèche (1.026 panneaux), de la salle de Sport Beudin (370) et de l’Ecole communale Tamaris (604). Leur rendement est estimé à 490.000 kilowatts/heure, ce qui correspond à la consommation annuelle de 245 ménages bruxellois.

 

« Il s’agit d’une splendide réalisation au sein de notre commune qui, en dépit d’une situation difficile, réussit à montrer la voie dans la lutte contre le changement climatique », explique non sans fierté l’échevine en charge de l’Énergie, Annalisa Gadaleta. « Ce projet, poursuit-elle, permettra d’éviter annuellement le rejet de 193 tonnes de CO² au-dessus du territoire communal, ce qui nous permet de contribuer d’une belle façon à l’objectif que nous nous sommes fixés pour un avenir durable. Par ailleurs, notre facture énergétique diminuera d’environ 50.000 euros par an. Compte-tenu de la durée de vie de vingt-cinq ans prévue pour ces installations, c’est une économie de 1.250.000 euros qui sera ainsi réalisée sur notre facture énergétique ! »

 

Ajoutons que la commune devrait percevoir des loyers de plus de 100.000 euros en dix ans, ce qui n’est évidemment pas à négliger non plus. « Voilà pourquoi, l’installation de ces panneaux solaires sur les toits communaux nous permet d’être gagnants sur tous les plans, poursuit Annalisa Gadaleta, puisque nous contribuons à la protection de l’environnement tout en réalisant une belle opération financière ».


Pour ce qui concerne le financement du projet, la commune a fait appel comme en 2015 à des tiers-investisseurs. La société retenue sur base de la procédure est Easy PV (consortium de Pando, Soltis et Energiris). Elle restera propriétaire des installations pendant dix ans, à l’issue desquels la commune deviendra propriétaire. Grâce à cette formule du tiers-investisseur, la commune ne doit pas investir les 600.000 euros nécessaires pour installer les 2.000 panneaux photovoltaïques. Le tiers-investisseur capte les certificats verts pour se rembourser, pendant que la commune de Molenbeek bénéficie gratuitement de l'électricité produite (75% consommés par les bâtiments, soit une réduction de la facture d'électricité de 45.000 euros par an, et 25% revendus au réseau pour un gain de 5.000 euros par an). En outre, la commune bénéficiera d'un loyer de 11.000 euros par an payé par le tiers-investisseur pendant 10 ans.


Grâce à ce projet, les Molenbeekois qui n’ont pas la possibilité d’opter pour le photovoltaïque (raisons financières, toiture mal orientée ou personnes non-propriétaires de leur logement) pourront le faire malgré tout via la coopérative Energiris. Celle-ci met en vente 509 parts pour le financement des 2.000 panneaux photovoltaïques, une part correspondant à environ 4 panneaux.

 

Plus d’infos sur www.energiris.be.

Datum agenda: 

maandag, december 18, 2017